Delio LUCENA (LEREPS, UT1 Capitole) : Dynamique des réseaux collaboratifs innovants et politiques de financement. Le cas d’Aerospace Valley.

Ce projet se situe dans le cadre de l’économie géographique évolutionniste et s’interroge sur les types d’organisations qui occupent des positions fondamentales dans la dynamique et la performance des réseaux collaboratifs innovants dans un pôle de compétitivité.

Il s’agit d’analyser l’évolution de la forme d’un réseau collaboratif au fil du temps, pas seulement pour identifier des changements dans la morphologie de la structure, mais aussi pour étudier les acteurs qui occupent des positions relevées comme fondamentales pour la dynamique et la performance des réseaux consacrées à l’innovation scientifique et technologique. L’analyse de la morphologie structurelle du réseau se fera à travers l’identification des positions de concentration de capital relationnel et des positions de pontage entre composantes, voire de lien entre sous-groupes. La présence et l’articulation de ces deux caractéristiques de la morphologie, concentration et pontage, ont été relevés par les académiciens comme fondamentales dans les phénomènes d’aperture à l’innovation et de résilience des clusters. Ce projet prétend contribuer à l’identification des singularités des acteurs qui occupent ces positions, ainsi que l’évolution de ces singularités à travers le temps.

Pour répondre à cette problématique on utilise le cas du pôle de compétitivité Aerospace Valley, prenant comme donnée pour la construction du réseau les projets collaboratifs labellisés par le pôle et financés à travers le Fond Interministériel Unique (FUI) entre 2005 (date de création du pôle) et 2015. Ce type de donnée permet l’étude des dynamiques de collaboration en innovation mais elle permet aussi, due à sa nature, de mesurer l’impact des politiques publiques. Puisque le processus de financement de projets est un outil pour l’application de politiques stratégiques nationales et régionales (du pôle de compétitivité), l’étude de l’évolution des réseaux peut s’expliquer partiellement à travers la prise en compte de ces politiques et correspond aussi à un outil d’évaluation de l’impact et des effets des stratégies politiques sur l’innovation collaborative.

Valentina LOCHER : Organisations interprofessionnelles agricoles et innovation. Différentes modèles de participation et facteurs conditionnant

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Les transformations productives et technologiques qui ont eu lieu dans le secteur agro-industriel argentin au cours des vingt dernières années ont entrainé des changements dans le système d’innovation, changements qui concernent notamment les acteurs parties prenantes de ce système.

Lire la suite

Geoffroy LABROUCHE : Les stratégies d’innovation ouverte des PME de biotechnologies en Midi-Pyrénées: expression de capacités dynamiques relationnelles ?

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Les stratégies d’innovation ouverte dans les PME de biotechnologies du secteur de la santé s’imposent en tant que nouveau paradigme. Les firmes doivent désormais utiliser des idées et des accès au marché extérieurs à leurs frontières pour avancer dans leur processus d’innovation (Chesbrough, 2003).

Lire la suite

Amélie ADATTE : Le rôle des réseaux de capitaux-risqueurs ainsi que de leurs préférences industrielles et locales dans la survie et le succès des startups.

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Les start-ups sont petites, jeunes et innovantes et leur probabilité de survie est faible par conséquent l’accès au financement est problématique. Les capitaux-risqueurs sont des investisseurs spécialisés dans ce type d’investissements risqués et innovants. Ils sont réputés pour repérer les meilleurs car ils possèdent l’expérience, l’expertise et l’accompagnement nécessaire au succès des firmes qu’ils financent.

Lire la suite