Bastien BEZZON (LEREPS, UT2J) : Entre volonté de coopérer et capacités productives : la complexité d’une politique territoriale de développement. Le cas du Système Productif Local Mecanic Vallée.

Dans le cadre des travaux consacrés à la Mecanic Vallée, le Système Productif local (SPL) du même nom est décrit comme un ensemble de firmes pivots (intégrateurs, assembliers notamment) et de sous-traitants. L’objectif du SPL, initié en 1999, était de faire travailler ensemble les firmes donneurs d’ordres locales et les sous-traitants notamment ceux essaimés par les premières.

Il s’agit de savoir de connaître l’intensité des relations économiques locales et leur évolution, c’est-à-dire entre membres de la Mecanic Vallée Dans quelle mesure les membres du SPL travaillent-ils ensemble ? A ce sujet, les données manquent : les relations de clientèle restent obscures tant en termes de noms que de chiffres.

Aussi, la question se pose en des termes différents. En lieu et place des relations qui sont entretenues, il s’agit désormais de s’interroger sur les relations qui peuvent être entretenues entre membres du SPL. D’une part, on peut qualifier l’organisation économique territoriale grâce aux relations entretenues par trois grands blocs d’entreprises locales. D’autre part, la dynamique « locale » se pense en favorisant le découplage des membres.

Le travail s’est donc organisé autour de quatre grandes caractéristiques des firmes. D’une part, leur santé économique. D’autre part, leur capacité à exporter. Parallèlement, les secteurs d’activité sur lesquels elles interviennent. Enfin, les données concernant les adhérents et qui portent sur leur capacité à travailler ensemble. Les données de 130 entreprises ont porté sur les années 2008 et 2014.

Trois grands types d’adhérents émergent dans les résultats. Ces types constituent des blocs entre et autour desquels gravitent de nombreuses entreprises qui partagent les caractéristiques de plusieurs agrégats: les leaders, les dynamiques et les PME.

Ce sont les deux premiers agrégats qui sont les plus à même d’entretenir une dynamique économique territoriale notamment via les demandes de prestations de sous-traitance qu’ils émettent. Ils attirent les richesses provenant du SPL, notamment via les exportations, ce qui aliment leur dynamisme économique. Une évolution majeure de la Mecanic Vallée réside dans la montée en puissance des éléments « dynamiques ».

Les dynamiques et les PME diversifient leur clientèle et se découplent du réseau local pour maintenir leur activité. Ce découplage est en lien direct avec la volonté du « travailler ensemble » du SPL. En effet, le marché local est insuffisant pour satisfaire les attentes de tous et la coopération sait laisser place à des intérêts plus individuels pour assurer la prospérité de tous les membres.

Bastien BEZZON : Les modalités sociales de la construction de la Mécanic Vallée

Galerie

Une foisonnante littérature sociologique s’est intéressée à la création d’entreprises. Cette littérature (portée notamment par M. Grossetti, J-F Barthe et F. Reix) a mis en évidence l’importance des milieux professionnels et familiaux dans le soutien à ce type de création. Notre présentation souhaite compléter ces résultats en démontrant l’importance de ces milieux dans le processus de reprise d’entreprises.

Lire la suite