Amélie ADATTE : Le rôle des réseaux de capitaux-risqueurs ainsi que de leurs préférences industrielles et locales dans la survie et le succès des startups.

AAAmélie ADATTE

Doctorante en sciences économiques au LEREPS

Université de Toulouse 1 – Capitole

amelie.adatte [at] ut-capitole.fr

 

Domaines de recherche : Financement et survie des nouvelles entreprises innovantes (startup), déterminants du succès des startup financées par capital-risque (localisation des startup et des investisseurs, réseaux des investisseurs et spécialisation industrielle de portefeuille), politique économique industrielle et accès au financement

Sujet de thèse : The financing and the success of startups : a matter of localization, networks, and industry.

La thèse en deux mots : « Examining the determinants of startups survival and success around the world, the internationalization of startups financing may lead to issues such as the lack and asymmetry of information (ex-ante investment selection) and the monitoring of startups (ex-post performance). Local investors, central investors and industry-specialized investors and can overcome these issues »

Résumé du papier : Les start-ups sont petites, jeunes et innovantes et leur probabilité de survie est faible par conséquent l’accès au financement est problématique. Les capitaux-risqueurs sont des investisseurs spécialisés dans ce type d’investissements risqués et innovants. Ils sont réputés pour repérer les meilleurs car ils possèdent l’expérience, l’expertise et l’accompagnement nécessaire au succès des firmes qu’ils financent.

L’entrepreneur doit mobiliser des ressources et convaincre les capitaux-risqueurs de participer au financement. Dans la grande majorité des cas, plusieurs capitaux-risqueurs financent une start-up, ils forment un réseau de syndication au premier tour de financement. Puis, là se pose la question de qui va financer les tours suivants ?

L’entrepreneur doit mobiliser des ressources et convaincre les capitaux-risqueurs de participer au financement. Dans la grande majorité des cas, plusieurs capitaux-risqueurs financent une start-up, ils forment un réseau de syndication au premier tour de financement. Puis, là se pose la question de qui va financer les tours suivants ?

Nous pensons que les capitaux-risqueurs les plus impliqués dans la start-up vont solliciter des partenaires qui :

– Sont connectés dans le réseau,

– Ont connu des succès, ont une bonne réputation,

– Ont une expertise sectorielle confirmée,

– Sont proches géographiquement de la start-up.

Ces caractéristiques pourraient améliorer les chances pour la start-up de survivre et de réussir sa sortie. Voici les variables qui pourraient expliquer le succès des start-ups par l’expérience de l’entrepreneur, la proximité géographique, la proximité relationnelle, la proximité industrielle entre les investisseurs et les start-ups financées.

Statut du papier : projet